Cuire sous pression vos aliments

Article la cuisson sous pression

Histoire et origine


Son nom d’origine est  « la Marmite de Papin ». L’ancêtre de l’autocuiseur est arrivé en 1679 mis au point par Denis Papin

Antique cuiseur sous pression

Les premières cuissons sous pression étaient faites  avec une marmite en fer épais. Le couvercle avait pour seule sécurité une soupape et  une sorte de grosse vis qu’on fermait avec une poignée. Vous imaginez bien que si la soupape se bouchait, il y avait un risque de très graves accidents.

 


Cuire sous pression à l’autocuiseur : plusieurs méthodes, même résultat


La cuisson sous pression peut se faire de différentes façons :

  • Une cuisson dans la cuve directement avec les aliments et les liquides. Les plats en sauce ou les soupes par exemple.
  • Ou alors dans un panier légèrement surélevé pour obtenir une cuisson avec la vapeur de l’eau mise au préalable dans le fond de la cuve. Cette cuisson est idéale pour les légumes par exemple. Elle permet des cuissons saines sans apports de matières grasses.

Dans les deux cas, le principe est le même. L’eau est portée à ébullition donc 100°. Le couvercle hermétiquement fermé empêche la vapeur de s’échapper ce qui permet d’augmenter la pression et ainsi la température de cuisson qui est de 115° pour le cookeo. La soupape va relâcher la pression dès celle-ci est trop haute soit plus de 1.8 bar.

Avec un appareil classique que l’on place sur un feu, la source de chaleur doit être baissée  quand la pression atteint son maximum et donc que la soupape relâche la vapeur. Vous décomptez alors le temps de cuisson à partir de ce moment-là. Avec les nouveaux multicuiseurs électriques plus besoin de s’occuper de tout ça, la température est gérée toute seule.

En cas d’obstruction de cette soupape, c’est celle de sécurité qui va prendre le relais sans quoi la vapeur ne pourrait pas s’échapper… Il est très important d’entretenir ces soupapes et  de vérifier leur bon fonctionnement. Je vous invite à regarder la vidéo de Moulinex pour ça.

 


Les temps de la cuisson sous pression


Le mode sous pression va jusqu’à diviser par 3 les temps de cuisson, le gain de temps est incroyable. En quelques recettes, vous pouvez voir que vous obtenez un délicieux bœuf bourguignon, une blanquette ou un autre plat en sauce qui demandent plusieurs heures de cuisson, en moins de 45min.  Vous pouvez consulter notre page pour voir  le temps de cuisson des aliments  avec le robot Moulinex. Assurez-vous qu’il y est assez de liquide dans votre appareil sinon il n’y aura pas assez de pression. Pour rappel, pour une cocotte minute traditionnelle, le temps de cuisson se décompte à partir du moment où la soupape tourne. Pour un robot multi cuiseur comme celui de Moulinex, vous programmez directement le temps de cuisson et c’est l’appareil qui va se gérer tout seul.

 


Avantages d’un robot multi-cuiseur


Le premier avantage incontestable du monde sous pression c’est à notre avis la rapidité de la cuisson qui vous fait gagner du temps et faire des économies sur le plan énergétique.

Cuisinez aussi bien salé que sucré avec n’importe quel aliment du moment qu’il rentre dans la cuve évidemment. C’est pourquoi les viandes, légumes et fruits, pâtes, riz… seront d’excellents aliments  pour une cuisine facile et rapide au multicuiseur.

Vous pouvez aussi avec la cuisson sous pression, stériliser des bocaux pour conserver plusieurs mois vos préparations.

Ce mode permet de garder des vitamines qui sont en général sensibles à la durée de cuisson. Ici, la température ne dépassant pas 115°, cela permet de garder les sels minéraux.

Les reproches que l’on pouvait faire à la cuisson sous pression disparaissent avec le robot multi-cuiseur :

  • La montée en température est contrôlée, donc plus de problèmes de perdition au niveau des nutriments.
  • Avec la cocotte minute traditionnelle, le bruit de la soupape pouvait vite devenir dérangeant surtout sur les plats qui demandent 45min de cuisson. Sur les modèles électriques, il n’y a plus de bruit de soupape. Vous n’entendrez plus que le bruit de la soupape qui expulse la vapeur.
  • La sécurité des cocottes électriques bloque le couvercle tant qu’elle est sous pression. Il n’y a donc pas de risque de brulure à l’ouverture. En cas de pression trop haute, une soupape de sécurité vient diminuer cette dernière pour éviter la catastrophe (oui oui, une cocotte minute peut exploser !).

Comments